vendredi, septembre 05, 2008

Rentrée

Voilà ce que c’est de baguenauder pendant trois semaines sans connexion Internet. Nous sommes vendredi et je viens à peine à bout de mes emails en retard (professionnels ; personnels, il m’en reste encore, désolée…) En écho au compliment de Léo, hier, sur Laureli, je me dis que pour faire ce métier comme je le fais, il faut être sacrément obsessionnelle, perturbée du bulbe tendance moine-soldat – et qu’il va me falloir être encore plus entêtée que d’habitude pour me ménager davantage d’espaces de calme, de luxe et de volupté.

Ah, paradisiaques, vacances ! Bonheur de rencontrer ma cousine vénézuelienne Mila, de passer du temps avec mon frère et mon neveu,mes cousins et petits-cousins, le tout sous grand soleil.

Puis de molypoper avec les Molypop… Mais ça, je vous en reparle bientôt.

2 commentaires:

peggy a dit…

tout est luxe, calme et volupté, quand on possède un chat sans nez

(poésie expérimentale)

Laure Limongi a dit…

C'est pas faux !