mercredi, janvier 04, 2006

—Encore un peu de café Lenchen s'il te plaît



« ... La nuit tombait Les vignobles aux ceps tordus
Devenaient dans l'obscurité des ossuaires
En neige et repliés gisaient là des suaires
Et des chiens aboyaient aux passants morfondus... »

1 commentaire:

cocolab a dit…

Le vent faisait danser en rond tous les sapins
Lotte l'amour rend triste - Ilse la vie est douce...