mardi, décembre 09, 2008

À la pelle, avant Noël


… La chance unique de prendre une semaine d’arrêt maladie en prétextant une gastro-entérite foudroyante, de quoi réconforter ses oreilles en ces temps de manque, rêver de hijacks et d'accidents d'oiseaux, le truc hors de prix pour démontrer à belle-maman que vous avez du goût (elle vous rétorquera avant la crème au beurre que rien ne vaut un bon vieux Quimper), quelques ondes d'éternité, des petons pour finir direct dans un (beau) lit, ce que je peux vous proposer de mieux hic et nunc en rock français, ne pas oublier les nenfants, ça craint toujours, donner dans le cuicui vernaculaire (néanmoins utile en tous pays), être dans la tête d’une blonde pendant quelque 300 pages, l’idée magique, des liqueurs merveilleuses, des contenants raffinés, Rome dans sa chambre, de quoi se défouler, puérilement mais efficacement, un Béatrice Cussol, absolument, passer quelques heures ou quelques jours en bonne compagnie, une solution pour vous réconcilier avec vos voisins, gérer ses comptes, aimer son vice (enfin, au moins l'un de ses...), de très douces choses au doigt et à l’œil, la vie, l’amour, la mort, si vous aimez le papier bible sans la Bible, la musique savante qui manque à notre désir, des raretés et des japonaiseries, à chacun sa nostalgie, un comptoir précieux où vous trouverez ce que vous ne cherchiez pas, un peu de courage, que diable ! et histoire de vous bousiller sublimement les oreilles avant de crever (c’est mon cas et j’en fais profiter les transports en commun)…

2 commentaires:

Etienne Ethaire a dit…

J'ai découvert votre blog grâce au site de Chloé Delaume. Ce que j'y lis me donne vraiment envie d'aller commander vos ouvrages. Il y a une belle recherche de langue, là, dans vos mots.

Eslenja E a dit…

le père Noël est une ordure :

http://philosophie.blogs.liberation.fr/noudelmann/2008/12/le-pre-nol-est.html