samedi, décembre 20, 2008

Natale

Bon, allez, c’est pas tout ça, mais il paraît qu’il y a des fêtes à fêter. Zou ! Si vous y survivez et moi aussi, à très bientôt !





PS : Pour information, rougelarsenrose étant mon royaume, je ne mets pas en ligne les commentaires anonymes à teneur douteuse et amphigourique parce que je ne parle qu’à des vrais gens, les masques, ça se porte pendant le carnaval et les cagoules, j'ai jamais été fan non plus. Donc, « anonymes » avinés et/ou fielleux, inutile de vous creuser les méninges tortueuses en tentant deux trois effets poussifs par ici… Si vous avez réellement quelque chose à dire, faites preuve du courage minimum qui consiste à l’assumer en votre nom. Et joyeux Noël !

5 commentaires:

F a dit…

les vrais gens souhaitent aux RougeLarsen un vrai Bastia de Noël sans amphigourie!

Didier da a dit…

Bastia cosy ?

(jeu de mot foireux mais assumé...)

Joyeuses fêtes !

Georges F. a dit…

Je suis un vrai visiteur, avec un presque vrai nom. Je suis tombé par hasard sur votre blog (il n'est guère mis en lien dans les blogs que je fréquente, je vais modestement y remédier, au moins dans le mien). On y trouve un vrai ton éditorial - oui, je sais, il ne manquerait plus que ça.
C'est amusant, un blog qui ne ressemble à rien. C'est même bien.

Fortunato a dit…

Bonjour,

Je pense que tu parles du commentaire que j'ai laissé l'autre jour, n'y vois aucune méchanceté ou autre de ma part, ô mon Dieu non, j'ai simplement voulu m'amuser à te poster quelque chose avec des titres de tes livres que j'aime beaucoup d'ailleurs et en pensant faire une sorte de LEGO dont j'éprouve un certain amusement narcissique à faire avec différents mots d'autres langues, je laisse ça souvent à mes potes qui tiennent des blogs, bon ben je vois que c'est pourri, d'ailleurs j'y ai pensé avant de faire le click de publication du commentaire, ensuite, sachant que tu modères les commentaires, je me suis dit que t'allais certainement pas le poster.

Après avoir lu Coeur de Pierre d'Arno Schmidt j'ai été dans un état euphorique, tant ce type me rend dingue de le lire!, et j'ai cru pouvoir laisser des commentaires sur tous les blogs littéraires que j'aime lire en ayant une certaine verve, n'est pas Arno Schmidt qui veut, hé !..., mais je n'y pensais pas, suis nullissime en étant malgré tout le meilleur de ma catégorie, je l'avoue, des fois on aimerait écrire comme ce qu'on lit, mais bon, face à tant d'érudits, je me sens tout petit...

Ceci étant, je ne suis pas un anonyme fauteur de troubles, et je regrette que ça ait pu te froisser de la sorte, apologies...

Je tenais à m'exprimer sincèrement quant à ce sujet...

Je te souhaite de bonnes fêtes, mais sans sushi(s) pour moi.

Fortunato

Laure Limongi a dit…

Cher Fortunato,
Vous n'étiez pas le seul visé !
Le problème des commentaires et de leurs masques, c'est que ça peut créer ce genre de malentendus... Votre commentaire était ambigu, de surcroît très elliptique et hors contexte. D'où mon PS : il suffit parfois d'un peu d'explicite !
Et les sushis, c'est franchement pas si mal.

Merci François, merci Didier !

Plein de vrais vœux aux vrais gens !