jeudi, mai 01, 2008

Dernière étape...



São Salvador da Bahia de Todos os Santos
qui sent les épices dès la sortie de l'avion et où l'on voit de drôles de petits singes à collerette blanche, dans les arbres.

Deux nouvelles conférences sur la question des blogs littéraires en France à la section littéraire de l'Université UFBA et à l'Alliance française ; à nouveau, un public passionné.
J'y ai notamment rencontré Lina Trinidade, auteur d'un livre de contes, Corações blues e serpentinas, chez Arte Paubrasil, publiant également dans le revue électronique Verbo 21, et Sandro Ornellas, auteur de Trabalhos do corpo chez Letra Capital et qui pilote son Simulator de võo...

2 commentaires:

DANIELE MOMONT a dit…

Salvador de Bahia, quelle veine - outre les nourritures intellectuelles. La Bethânia... entre autres. Avez-vous vu Itapoã chanté par Caymmi ? Coqueiro de Itapoã... Saudade de Itapoã me deixa...
Amicalement.

SANDRO ORNELLAS a dit…

Laure, un salut dès Salvador, Bahia, Brasil.