vendredi, janvier 09, 2009

How he becames a japanese boy



Les fiiiiiiiiiiilles, ça y est ! Anne-James Chaton est (rentré) à Pariiiiiiis !!

Et mazette, à Kyoto, il n'a pas fait que manger des sushis... Après yen a des qui disent qu'on fout rien en résidence et qu'on y déprime sec... Je me marre. T'es à Kyoto, à Rome ou ailleurs, t'as plus à aller à l'usine, t'as un laps avec ton cerveau à toi dans ta tête qui peut produire des trucs pour toi, t'as de l'argent pour manger et même envoyer une carte postale à ta grand-mère (parce qu'elle n'a pas d'email, elle croit toujours que les fax transitent par couloir aérien et que le Minitel rose est vraiment de couleur rose), t'es devant une montagne toute verte ou entouré de marbre à Histoire... et là, tu glandes et tu déprimes... Ah oui, puis j'oubliais le dernier argument qui tue : et puis en 6 mois ou 1 an, tout le monde t'oublie à Paris ! Ah ! Ah ! Ah ! Comme si le monde, c'était Paris...
Jameson, non seulement tu as assuré comme un dieu au Japon (大好き !) mais en plus, on ne t'a pas oublié.

Regardez plutôt how he becames a japanese boy mais aussi :
Alphabet - COMPLET
sonographies (89)
rémanence (376)
retouches
FamilyMart & compagnie
...




Images © Anne-James Chaton
{cliquer dessus pour les agrandir}

3 commentaires:

beatrice a dit…

j'aimerais tellement acquérir les mugs !!
mais le prix est en yen ;-)


bisous

Laure Limongi a dit…

Apparemment, ça fait 52,3217789405 euros ?...

jbm a dit…

bonjour,
je ne connais pas vos livres mais j'aime bien votre blog, son inventivité formelle, sa liberté de ton...
J'en profite pour vous signaler celui de mes écritures quotidiennes à l'adresse : http://lhommesansreseaux.hautetfort.com/
Peut-être que les divagations du personnage éponyme vous intéresseront. Cordialement,
JB Monat