jeudi, décembre 14, 2006

Document (hélas)

On aurait préféré de la fiction…



« … Voici ce que M. Georges Frêche, élu socialiste de la région Languedoc-Roussillon, déclare tout récemment, lors du Conseil d'agglomération de Montpellier (selon le quotidien Midi libre, dans son édition du jeudi 16 novembre), en parlant de l’équipe de France de football : “ Dans cette équipe, il y a neuf Blacks sur onze. La normalité serait qu'il y en ait trois ou quatre. Ce serait le reflet de la société. Mais là, s'il y en a autant, c'est parce que les Blancs sont nuls (...). J'ai honte pour ce pays. Bientôt, il y aura onze Blacks. Quand, je vois certaines équipes de foot, ça me fait de la peine.”… »

1 commentaire:

sable a dit…

un indice de plus de la dramatique footballisation des conscience , de tout ce mouvement d'anéantissement qui insite à se faire greffer un ballon de foot ball à la place du cerveau. au delà de ce ridicule écart de lagage d'un homme qui à batit dans sa ville un veritable système mafieux pour assurer sa domination , c'est peutêtre une remise en question du patriarcat ce à quoi nous assistont dans cette affaire , ségolène royal en serait la possitivité qui retablit l'amour nécessaire entre dominants et dominés . mais n'a t'on pas autre chose dans l'actualité à évoqués que les misérables frasques du parti dit socialiste , alors que l'avenir de la gauche se joue en amérique latine ( au vénézuela notemment) . à travers ce site qui en est un indice on voit bien l'incapacité de l'art à comprendre la révolution qui ce met en branle sous nos yeux dont le désir de politique et le retour du cycle des luttes est un indice suplémentaire . artéfact douteux d'une culture fantomatique , l'art se doit de retrouver le genie et l'audace de l'art moderne , qui n'est pas du tout un projet achevé , en renouant avec la critique sociale et l'action révolutionnaire . parmis le fatrat d'idéologie les plus rétrogrades , qui font maintenant parti des archaïsmes du passé , un site web esquisse une alternative originale , tenant compte de notre entrée dans l'ère de l'information , c'est le site du philosophe jean zin . il dégage une alternative crédible qui consite en une relocalisation de l'économie et l'invention d'une difficile démocratie de face à face . il propose également de viser la totalité en inventant un nouveau système productif fait de revenu garanti de coopératives municipales et de monnaies locales . les gens d'art que nous sommes auraient tout intéret à s'engoufrrer dans ce possible .

on est loin des dérapages de ce pauvre fraiche , au demeurant si comique .

bien à vous