mardi, janvier 08, 2008

Tox ou détox ?



… ça commence à me stresser tous ces régimes « détox » qui fleurissent avant les fêtes (pour en anticiper les excès), après les fêtes (pour en éliminer les excès), au printemps (parce qu’avec les beaux jours il faut arborer un teint frais), avant l’été (pour rentrer dans son bikini), à la rentrée (ben parce c’est la rentrée et qu’une fois moulée dans le maillot on a mangé des glaces…)
Y en a absolument partout, ici, , encore et là, bien sûr.

Moi je veux bien, mais comment survivre en plein hiver, en bossant en moyenne 12 heures par jour (sans compter la vraie vie) avec une décoction de feuilles de radis et trois lamelles de tofu bio dégraissé dans le coco ? Surtout depuis qu'on se gèle les doigts à fumer dehors ?

En réaction, je propose une révolution : le régime tox.

Et n’ayant pas de penchants gourou, je laisse chacun s’intoxiquer selon ses envies et ses habitudes : KFC, nicotine, Menetou-Salon, Mont d’Or, stress, Heidsieck Monopole, figatellu, drogues légales, bien sûr (je recommande à ce propos la lecture de CIVIL de Daniel Foucard), Curly, saucisse de Morteau, tiramisu, Aloxe-Corton…






...

3 commentaires:

Philippe De Jonckheere a dit…

Enfin un régime que je vais pouvoir suivre à la lettre!

Merci mille fois Laure!

Amicalement

Phil qui ne rentre plus dans son bikini depuis fort longtemps.

gmc a dit…

ALI GIENETICS INC.

Toxique comme un sarment d'oxygène, comme un rai de lumière sous une porte palière, comme une ambiance sans atmosphère, le cercle bleu des givres et dentelles luit telle une pierre tombale en quête d'une cure au curare, histoire de se la jouer aventurier solitaire en coeur de stratosphère. De multiplex en monogamie, ses héritières insolvables égrènent des chapelets de missiles balistiques, guerilleras totalitaires en verve harmonique spécialisées dans le plastic. Born to be wild comme a dit un de leurs prophètes, amateur de désintox lourde, genre duty free, ou contrebande active de produits légaux, achetez mes roupies de sansonnnet, ça marge plutôt favorable au marché noir de la dépollution. Pas de bol, tout est maintenant gratuit, suite aux surfacturations sanitaires que la broyeuse d'opéra a dégagées en guise de profits et bénéfices collatéraux. Difficiles sont les temps du solstice pour les grippes viscérales et les intestins grêles, un soleil vert en guise de vitamines, l'onde est paisible sous la farine.

johncarnaval a dit…

tox ou detox, l'essentiel est d'être compulsif, dans l'excès comme dans les régimes : que l'on consomme bio ou gras, l'essentiel est de consommer, et si on peut avoir un cycle alimentaire aussi efficace que le Stop&Go, alors tout le monde est gagnant